Trousse de secours

Voici une trousse de secours complète pour traileur prévoyant

fullsizeoutput_1b97
Le contenu d’une trousse de secours parfaite tient dans 117gr

Que votre aventure en forêt soit prévue pour 10 ou 100 km, je vous recommande d’avoir avec vous une trousse de secours minimale.

Je vous propose ici de décortiquer ce que devrait contenir la trousse parfaite du traileur. C’est, selon moi, le strict minimum pour partir en autonomie sur n’importe quels sentiers.

La liste peut vous paraître longue, mais l’ensemble du matériel nécessaire tient dans un petit sac comportant un zip.

Trousse de secours Trail & Ultra Trail

Prévenir/Attendre

Matériel requis : sifflet, sac de survie, nourriture

Si on est blessé ou perdu ou les deux, il sera impératif de pouvoir attendre les secours un certains temps.

La plupart des sacs d’hydratation sont munis de minuscules sifflets.

Le signal de détresse international est : 3 ou 6 coups de sifflet suivis par une minute de pause environ.

Il doit être répété jusqu’à ce qu’une réponse soit reçue. Il est bon de noter que le sifflet doit toujours être à portée de main, donc à l’extérieur du sac.

En cas de blessure ou d’égarement, il est possible que la période d’attente des secours soit longue. Il est également sage de toujours prévoir un peu plus de nourriture en cas de pépin. Le sac de survie est un impératif à toute aventure en nature.

Entorse/Contusion

Matériel requis : Taping, patchs Active Plus 4u

Lors d’une chute ou d’un faux mouvement, les trois articulations les plus frappées par les entorses sont la cheville, le genou et le poignet. Ne vous obstinez pas devant l’impossibilité d’effectuer une mise en charge sur un membre blessé, car il s’agit là d’un signe de possibilité de fracture. S’il est encore possible de bouger et de mettre du poids sur le membre blessé, il est plus probable qu’il s’agisse d’une blessure musculaire, ligamentaire, tendineuse ou articulaire et les risques d’aggravation sont moindres.

La pose de patchs Active Plus 4u à des endroits spécifiques permettront une meilleure récupération.

La prise de médication anti-inflammatoire est contre-indiquée lors d’une épreuve d’endurance/ultra-endurance ou en situation de risque de déshydratation ou d’irritation gastrique.

Lacération/Abrasion

Matériel : lingette désinfectantes, compresses stérilles, tape, ciseaux, pansements hémostatiques.

En cas de lacération ou d’abrasion, la première étape est d’effectuer un bon nettoyage à l’eau de la plaie. De façon générale, la propreté précoce d’une plaie (libre de corps étrangers et de souillure) réduit les risques de surinfection et favorise une cicatrisation optimale. Prévoyez donc au moins deux compresses stériles dans votre trousse. L’utilisation d’une compressse imprégnée permettra de nettoyer la plaie.

La meilleure façon de rapprocher rapidement une plus grosse lacération en attendant les premiers soins est d’utiliser un bout de tape que vous couperez à la bonne longueur avec les ciseaux pour rapprocher les berges et effectuer une compression afin de contrôler le saignement. Il sera alors impératif de ne pas bouger les articulations pouvant provoquer une tension sur les marges de cette lacération.

Ampoule/Irritation

Matériel : crème anti-frottement type Nok, pansement hydrocolloïdes, fil aiguille 

Voir l’article sur les Phlyctène = Ampoule

La meilleure façon de prévenir les ampoules est d’être bien chaussé dans des chaussures et des chaussettes confortables « testées » au préalable. Il est également primordial de bien lacer sa chaussure pour réduire les mouvements du pied qui induisent du frottement indésirable. Les crèmes anti-frottements sont très efficaces en prévention. Il est fortement suggéré d’en avoir avec soi sur les longues aventures afin d’en appliquer à nouveau au besoin dès la perception d’une sensation de frottement. Il est également sage de prendre le temps d’évacuer régulièrement tous les débris qui pénètrent votre chaussure.

Une fois le mal installé, que faire ? -> Voir l’article sur les Phlyctène = Ampoule

Tendinopathie

Matériel : patchs Active Plus 4u

Les blessures tendineuses connues sous l’appellation tendinopathies sont des pathologies de surcharge. Elles sont invariablement causées par un stress mécanique mal dosé au préalable lors de l’entraînement ou un entraînement peu spécifique et mal adapté à l’épreuve visée. Il est très difficile de soulager rapidement et efficacement ce type de douleur lors d’une épreuve.

L’utilisation de patchs Active Plus 4u à des endroits spécifiques permettront de continuer l’aventure.

Mieux vaut prévenir que guérir tout de même !

Optimiser sa trousse

Tout ce qu’il faut tient dans 117gr !

Assurez-vous de l’étanchéité du sac choisi pour éviter de mouiller les pansements.

Soyez responsables !

Explorez vos limites sans les dépasser et entraînez-vous intelligemment, tout en ayant en votre possession une trousse de secours bien pensée.

Compléments

Protection

Matériel : crème solaire type Tingerlaat, casquette

Le meilleur moyen de prévention des coups de soleil demeure la réduction de l’exposition. Les tissus respirants qui permettent de recouvrir les surfaces exposées sont les meilleurs amis des coureurs. À ce titre, on retrouve les casquettes et l’application de crème solaire.

Sécheresse oculaire

Matériel : lunettes de soleil 

Les coureurs incommodés par la sécheresse oculaire sont nombreux. Les épreuves prolongées en altitude, en territoire sec ou exposées au vent sont les plus redoutées. Dans les cas extrêmes, la sécheresse oculaire peut provoquer un phénomène inflammatoire et porter atteinte à la vision.

Les lunettes de type photochromique sont un choix judicieux sur les épreuves prolongées.